Nuit des Musées / Musées en Fête : un excellent weekend !

Cette édition 2013 de la Nuit Européenne des Musées, couplée à un weekend d’ouverture pour les musées isérois dans le cadre de Musées en Fête, les 18 et 19 mai, a connu une fréquentation record au niveau du département de l’Isère : plus de 26 000 personnes ont visité 52 musées pendant ces deux jours (contre près de 21 000 l’an dernier).

À l’Histo Bus Dauphinois ce fut également un très bon weekend, avec énormément de monde. Après recomptage, nous estimons avoir accueilli plus de 830 visiteurs : environ 320 le samedi, dont 30 en soirée après 20h, et environ 480 le dimanche ! C’est notre troisième participation à cet événement printanier ; pour mémoire la fréquentation était de 186 l’an dernier et 341 en 2011 : les prévisions les plus folles ont été dépassées en 2013 !

Sur le 52 musées ouverts ce weekend, l’Histo Bus Dauphinois a réalisé à 8ème affluence, juste derrière les grands musées du département.

Le samedi des balades dans Pont-de-Claix étaient organisées à bord du Citroën U-23 d’Ivan qui a transporté 112 personnes en 14 navettes. Le dimanche, c’est notre SC 10-PF qui était de service sur 13 navettes pour transporter 277 passagers. Le U-23 a aussi assuré 2 navettes pour 18 voyageurs.

Pour l’exposition, les nouveautés étaient encore de mise. La première partie du hall a été réorganisée de manière à présenter le Peugeot DMA-H et le Berliet PH-C. Le Chausson n°52 est rangé à côté du n°184. À l’entrée, l’abribus Arep a retrouvé son éclairage grâce à Seb et Guigui qui l’ont remis en état. Le PCM-U accueille toujours une exposition d’objets et de documents.

Dans l’espace moteurs, celui du Berliet PH-4/620 a rejoint les autres, tous sont maintenant présentés sur un support. À côté, les girouettes bus accompagnent les sièges. Les deux nouveaux autocars S-12 et O302 figuraient aussi en bonne place.

Une grande nouveauté concernait une première phase d’aménagement de la salle des tramways. Sur des panneaux, plusieurs de dizaines de photos d’époque illustrent les réseaux de tramways urbains et départementaux. Plus tard, cette présentation sera accompagnée de textes et plans. Une projection vidéo montrait des images de tramways des années 50 à Grenoble et Lyon. La maquette de la motrice SGTÉ arbore la livrée bordeaux d’origine des tramways.

Plus loin, la salle du SGLM a une de nouvelle fois eu beaucoup de succès, surtout auprès des enfants qui ne se lassent pas de regarder les deux trains arpenter le réseau.

La série de grands posters exposée dans le grand hall est maintenant accompagnée d’un texte explicatif, afin d’apporter plus d’éléments à ceux qui ne suivent pas une visite guidée.

Enfin, le Breda 230 CU a été aménagé en salle de projection d’un film retraçant la saga des autocars Huillier.

Ci-dessous des images de ces deux jours à l’HBD.