Heuliez GX 187

n° 357 TAG — châssis n° VJ1-PU-04A1PY10.1632

Heuliez GX 187 n°357, garé au dépôt de Sassenage

Heuliez GX 187 n°357, garé au dépôt de Sassenage

Le GX 187, version articulée du GX 107, a été construit par Heuliez à partir de 1984 et jusqu’en 1996. Il est conçu sur la base du Renault PR 180.2, lui même dérivé de l’autobus standard PR 100.2, sur lequel Heuliez a également élaboré son GX 107. Produit à 535 exemplaires, il fut très diffusé en France, et en particulier à Grenoble où 48 véhicules ont roulé (il s’agit du deuxième parc de GX 187 après Nantes et ses 57 exemplaires).

À Grenoble, une première série de 3 véhicules est livrée en 1984 ; ils sont numérotés 183 à 185, soit à la suite des O 305-G. En septembre 1985, les VFD Interurbains achètent 2 GX 187 qui seront échangés à la fin de l’année avec le SMTC contre trois standards PR 100.2 ; ils prendront les numéros 112 et 113 et continueront de rouler sur les lignes urbaines des VFD (pour le compte du SMTC). Entre 1989 et 1991, 13 autres autobus sont acquis (n° 186 à 198), portant le parc à 18 véhicules de ce type, qui arborent la livrée fraise écrasée.

n° 352 sur le campus, en avril 2003

n° 352 sur le campus, en avril 2003

Au printemps 1992, la série est renumérotée 321 à 338 et est renforcée par 10 nouveaux GX 187 pendant l’été (339 à 348), destinés à équiper la ligne 33 redynamisée, en remplacement des 0 305-G. Pour cela, il revêtent la nouvelle livrée à base de gris et de bleu déjà utilisée par les R-312 depuis le début de l’année… et par le tramway depuis 1987. Les n° 329 à 338 sont également repeints dans ces nouvelles couleurs.

La particularité de cette ligne est qu’elle utilise du diester, un carburant à base de colza, diminuant les rejets polluants.

Au premier trimestre 1994, une dernière série de 20 véhicules rejoint le parc, afin d’équiper la ligne 5 redynamisée dans le cadre de la restructuration du réseau de la rive gauche du Drac. Toujours dans la livrée gris-bleu, leur aménagement intérieur est nettement plus coloré, à base de bleu, jaune et vert. À cette occasion, 3 anciens GX 187 (326, 327 et 328) sont repeints et réaménagés dans un style proche. Les GX 187 sont parmi les derniers véhicules à plancher haut achetés pour le réseau TAG, avec les Gruau MG-36.

En 1998 interviennent les premières radiations, concernant les plus anciens véhicules, encore en livrée fraise écrasée. Les n° 321 à 324 sont en effet vendus ou ferraillés. Le 325 est prêté à Saint-Étienne —avec d’autres véhicules— pour le transport des spectateurs pendant la coupe du monde football, puis sera aménagé en bus-expo pour le PDU et enfin ferraillé au printemps 2000.

n° 360 le jour de l'inauguration de la ligne C de tramway (20 mai 2006)

n° 360 le jour de l’inauguration de la ligne C de tramway (20 mai 2006)

La mise en service de la ligne C de tramway en 2006, qui remplace la ligne 5, poussera à la réforme le plus gros de l’effectif. Le deuxième coup de grâce sera porté par la livraison des nouveaux autobus Citelis 18, qui remplacent les GX 187 sur la ligne 3 (héritière de la ligne 33) en 2008. Le n°357 fait partie des trois derniers véhicules qui ont continué de rouler sur les services scolaires, avant d’être réformés à l’été 2011. Il est préservé par Standard 216.

Cet autobus articulé a été aimablement conservé par la SÉMITAG dans son dépôt de Sassenage, en attendant que nous ayons la capacité de l’accueillir à l’Histo Bus Dauphinois, ce qui fut fait le 5 août 2014. Cependant, pour des besoins de rationalisation de la collection, nous avons décidé de nous en séparer : un autobus articulé étant une pièce imposante, il était par ailleurs similaire techniquement à notre PR 180-R, et esthétiquement à notre GX 107. Faute de repreneur, il fut ferraillé en mars 2017.

dimensions17,86 m x 2,50 m
poids à vide15,0 t
poids en charge26,0 t
moteurRenault MIPS 06-20245 à 6 cylindres de 240 ch
boite de vitesseZF 4-HP-500 à 4 rapports automatiques
capacité41 assises + 120 debout

retour vers les véhicules préservés