Renault R 312

n° 901 TAG — châssis n° VF6-PS-09B10001470

R 312 n°901

Renault R 312 n° 901 dans la cour de l'HBD

La SÉMITAG  a fait rouler 16 Renault R 312, portant les numéros de parc 901 à 916. Ils ont été reçus à la fin de l’année 1991 et furent mis en service sur la ligne 13 le 13 janvier 1992,  redynamisée dans le cadre du programme Cité Bleu.

Ce programme pluriannuel visait à rapprocher le niveau de service du réseau d’autobus de celui du tramway : couloirs réservés, priorité aux feux, optimisation d’itinéraire. C’est aussi à cette occasion que les autobus du réseau TAG ont commencé à revêtir les couleurs du tramway, à la place de la livrée fraise écrasée. Les R 312 de la ligne 13 ont donc été les premiers véhicules routiers en gris et bleu Progressivement, presque tout le parc d’autobus sera repeint, même si les derniers portant encore la livrée fraise écrasée seront réformés en 2003. Cette nouvelle livrée sera appliquée sur tous les véhicules neufs jusqu’en mai 2005, avant d’être remplacée par une autre découpe bleu-gris, celle des tramways Citadis.

R312 aux JO d'Albertville

le n° 904, frère du 901, aux Jeux Olympiques d'Albertville, en février 1992

Par ailleurs, les 16 Renault R 312, peu de temps après leur sortie d’usine, ont participé à l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver à Albertville, du 8 au 23 février 1992. Avec 5 autres véhicules de la SÉMITAG (des PR 100.2), ils ont assuré une navette entre Albertville et le parking périphérique de Sainte-Hélène pour le compte du COJO (Comité d’Organisation des JO).

Après l’arrivée des autobus au GNV qui ont pris le relais sur la ligne 13 en septembre 2002, les R 312 ont été relégué sur des lignes de moindre importance, telles que la 55, la Navette ZIRST ou l’Express Campus, puis sur les services scolaires ou en tant que véhicules de réserve.

La série a été réformée en 2006. La plupart des R 312 ont été revendus et on pris la direction de la Pologne pour une deuxième vie. Et le 901 a été offert à Standard 216 en octobre 2006 pour rejoindre la collection de véhicules préservés.

Deux R 312 d’occasion ont été achetés par Transdev Dauphiné fin 2004 ou début 2005 pour les engager sur la ligne 90. Cette ligne éphémère a été supprimée en septembre 2005. Ces R312 étaient blancs la bande bleue TAG, et bas de caisse gris.

l’autobus du futur

Successeur du SC 10 et du PR 100, le R 312 représente une génération d’autobus en France, celle des 15 dernières années du 20ème siècle. Il a été défini en concertation avec des réseaux de transport et était désigné comme l’« autobus du futur ». La production de série a débuté en 1987.

R312 dans l'HBD

Le 901 à l'Histo Bus Dauphinois

Il est le premier bus de sa génération à posséder un plancher entièrement plat très facilement accessible (mais encore avec une petite marche). Essentiellement commercialisé en 3 portes, il en tire son identité de R 312, Renault à 3 portes et de 12 mètres.

Son moteur de 206 ch associé à une boîte de vitesses automatique et à un ralentisseur hydraulique est reporté à l’extrême arrière, debout. Cette disposition le rend très accessible pour la maintenance tout en empiétant le moins possible sur la longueur limitée à 12 mètres réglementaires, et permet le plancher plat.

dimensions11,99 m x 2,50 m
poids à vide11,5 t
poids en charge19,0 t
moteurRenault MIPS 06-20-45 à 6 cylindres de 206 ch
boite de vitesseZF 4-HP-500 à 4 rapports automatiques
capacité27 assises + 83 debout

retour vers les véhicules préservés