Saviem S 53-M

SEMVAT (Toulouse) — châssis n° 589.979

Saviem S 53-M-SEMVAT

Saviem S 53-M ex-SEMVAT pendant son départ du dépôt VFD de Saint-Martin-d'Hères pour l'Histo Bus Dauphinois, le 10 mai 2006

Cet autocar fut acheté en 1976 par la SEMVAT (réseau urbain de Toulouse) où il était utilisé pour les transports scolaires, sous le numéro de parc 138. Il fut plus tard renuméroté 2629.

Il fut vendu en 1998 à un négociateur en autocars et autobus d’occasion M. Bieron, en dessous de Montélimar. L’autocar fut ensuite racheté par l’association caritative et culturelle « Drugi Most », dont le but est d’œuvrer pour le maintien de la paix, pour le développement de la démocratie et de la citoyenneté ainsi que pour le respect des droits de l’Humain dans les Balkans, au moyens d’échanges et de projets collectifs entre les citoyens des Balkans et ceux d’Europe l’Ouest. Le S 53-M se rendait les été en Bosnie Herzégovine. Il était entreposé au dépôt VFD de Saint-Martin-d’Hères lorsqu’il était sur Grenoble.

Drugi Most l’a offert à Standard 216 en 2006. Il est à restaurer, nous envisageons de le repeindre aux couleurs des Autocars Grindler de Vif.

S 53-M à Mostar, Bosnie Herzégovine

le S 53-M à Mostar, en Bosnie Herzégovine, avec l'association Drugi Most en 2000 – photo : Patrick Giroud

Le S 53  a partagé la vie des Français des années soixante-dix, sur le chemin du collège, de l’entreprise, dans les liaisons interurbaines, les voyages scolaires, les colonies de vacances. C’était le car « par excellence », 90 % des transporteurs l’ont utilisé, appréciant toutes ses qualités de robustesse, de longévité, de fiabilité.

S 53-M : S comme Saviem, 53, pour le nombre de places, M comme Man, le type de moteur de 170 ch. Il y eut d’autres variantes susceptibles d’offrir de 45 à 100 places, du S 45 long de 10,62 m, au S 105 bus urbain de 11,00 m.

Le moteur Man 170 ch est le plus répandu, le moteur Saviem Fulgur de 150 ch équipe plutôt les urbains. Toutes les combinaisons de moteurs et de sièges, du plus luxueux au plus fonctionnel sont en principe possibles.

La caisse-poutre autoportante est légère, faite de profilés carrés soudés électriquement, traités contre la corrosion, déformables aux chocs et réparables – c’est une technique déjà bien éprouvée chez Saviem : en effet, les origines du S 53 remontent à la série des Renault R-4000 de 1950. Les panneaux sont revêtus d’enduits insonorisants et anticorrosion. « Une robustesse qui ne nuit pas à l’élégance » disait-on en ce temps.

Le S 53-M est muni d’un moteur 6 cylindres placé horizontalement sous le plancher, entre les deux essieux, offrant une répartition équilibrée des charges, une bonne stabilité théorique qui dispense de roues arrière jumelées. C’était oublier un peu vite la neige, le verglas, la chaussée mouillée ou grasse !

le S 53-M, sur le parking du dépôt VFD

le S 53-M, sur le parking du dépôt VFD

Pour le reste, par beau temps, on peut user sans modération des qualités de l’excellent freinage très classique à air comprimé, et de celles de la suspension, non moins classique, faite de ressorts à lames doublés d’amortisseurs et de coussins d’air en fin de course.

Les voyageurs bénéficient de soutes à bagages et d’une bonne visibilité une fois assis. Pour le conducteur, l’absence de commandes assistées à l’exception de la direction, très maniable, et des freins est plutôt rassurante : l’embrayage, la boîte bien synchronisée et le frein de secours et d’immobilisation mécanique ne trahiront pas !

Mais c’est la fin d’une époque : bien obligé de sacrifier à la mode et à la réglementation pour se vendre : ses jeunes frères, nés après 1977 seront « restylés » S 45-R et S 53-R. Le look est nouveau et, déjà, pointent quelques sophistications : suspension mixte à coussins d’air, freinage type CEE avec freins de secours et de parking pneumatiques…

dimensions11,30 m x 2,50 m
poids à vide8,90 t
poids en charge14,50 t
moteurMAN 846 à 6 cylindres de 170 ch
boite de vitesseR107 à 6 rapports manuelle
capacité50 assises + 24 debout

retour vers les véhicules préservés