Souscription pour la restauration Saurer 3CT-3D

Participez avec l’association Standard 216 – Histo Bus Grenoblois à la restauration de cet autocar de conception de 1939, carrossé à Grenoble par Belle-Clot et ayant circulé dans les Hautes-Alpes.

Avec la Fondation du Patrimoine, une souscription est lancée pour la restauration du Saurer 3CT 3D.

Saurer 3CT 3D en 1965

Saurer 3CT 3D en 1965 — © Jean-Pierre Bas

 

Votre don nous aidera a remettre en état la sellerie de l’autocar. Il ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu, sur la fortune ou sur les sociétés.

Télécharger le bon de souscription (pdf – 2,5 Mo)

Pour effectuer un don téléchargez, remplissez et adressez le bon de souscription à la Fondation du Patrimoine accompagné de votre chèque à l’ordre de « Fondation du Patrimoine – Autocar Saurer 3CT 3D ».

Vous pouvez aussi effectuer un don en ligne (paiement par CB) sur le site de la Fondation du Patrimoine.

adresse :
Fondation du Patrimoine — Autocar Saurer 3CT 3D
27 boulevard Antoine de Saint-Exupéry
69009 LYON


L’histoire du Saurer 3CT 3D

Saurer 3 CT 3D à Château-Queyras vers 1958 (1)Cet autocar fut construit sur un châssis de marque suisse par la carrosserie Belle-Clot de Grenoble qui débuta son activité en 1923 dans le quartier Berriat puis fut transférée en 1929 à proximité de la place Gustave Rivet.

Sa conception de 1939 (grand capot « nez long », conduite à droite) ne trahit pas sa date de fabrication, 1952, car il fut l’un des derniers véhicules de ce type ainsi bâti ! Ils furent exactement 4 produits et seul celui-ci existe encore, selon son concepteur M. Belle-Clot.

Cet autocar commença sa carrière dans les Hautes-Alpes à Château-Queyras, aux Autocars Audier qui assuraient la ligne Château-Queyras / Gap / Marseille.

En plus des 42 passagers qu’il emportait, il transportait des marchandises et même des animaux dans une remorque.

MM. Audier revendirent l’autocar à la fin des années 1960. Il assura ensuite le transport des skieurs de la station de Val d’Escreins, à une trentaine de kilomètres de là.

Plus tard, il fut cédé à un passionné de Saurer qui le conserva jusqu’à son rachat par Standard 216 – Histo Bus Grenoblois en août 1991. La remorque d’origine a été rachetée par M. Audier qui nous l’a offerte en octobre 2014.

Sa restauration

restauration du SaurerLa restauration par l’association Standard 216 – Histo Bus Grenoblois a commencé en 2008 avec la rénovation d’un culbuteur et du démarreur. Elle s’est poursuivie par le remplacement du plancher en bois, puis des tôles du pavillon et des parois latérales et par une remise en état profonde des faces avant et arrière. La galerie de toit a ensuite été rénovée. Une couche d’apprêt vient d’être terminée sur la carrosserie et une remise en état du moteur plus poussée qu’au début a été engagée.

Au 15 octobre 2014, 2042 heures de travail ont été réalisées sur cet autocar exclusivement par les membres de l’association, tous bénévoles.

Remorque historique du Saurer © R. Audier

Remorque historique du Saurer © R. Audier

La somme espérée de la souscription (25 000 €) permettra de rénover la sellerie (35 sièges + 7 strapontins + le siège conducteur + celui de son accompagnatrice) ainsi que la remorque d’origine.